Accueil - Communauté de communes Bretagne romantique

L'eau / L'assainissement collectif

imprimer la pageenvoyer à un amis'abonner aux flux RSSpartagerréduire la taille des caractèresAugmenter la taille des caractères

L'assainissement collectif ou « tout à l'égout »

Le traitement des eaux usées en ville

La plupart des villes et centre bourgs de France sont aujourd'hui équipées de système collectif de collecte (les égouts) et de traitement (les stations d'épuration) des eaux usées.

Certaines petites communes, de part leur taille, n'en sont pas équipées : en effet, l'investissement serait trop coûteux pour un faible nombre d'habitations. C'est le cas sur la Communauté de communes pour les communes de Lanrigan, Les Iffs, Longaulnay, Trémeheuc et Trimer. Les 22 autres communes de la Bretagne romantique disposent de stations d'épuration de type lagunage, boues activées, filtres plantés de roseaux, disques biologiques... Elles peuvent traiter des quantités d'eaux usées équivalentes à celles produites par près de 22 500 habitants !

Système de lagunage sur Lourmais

Actuellement, ce sont les communes qui ont en charge l'entretien et la surveillance des équipements d'assainissement. Elles planifient et organisent les travaux de réfection et d'extension des réseaux de collecte, de rénovation des stations,... Elles effectuent cette mission soit en interne, avec du personnel communal, soit avec l'aide de prestataires extérieurs.

Tout comme l'eau potable, l'accès à l'assainissement est une chance : dans le monde, 2,5 milliards de personnes ne bénéficient toujours pas d'un assainissement amélioré (égout public, fosses septiques).

FOCUS : L'assainissement de base correspond à la technologie permettant l'évacuation hygiénique des excréments et des eaux ménagères et assurant un milieu de vie propre et sain tant à domicile que dans le voisinage des utilisateurs.

Le service d'assainissement des communes est un service public qui donne lieu à une facturation annuelle. La part de l'assainissement collectif représente entre 40 et 50 % de la facture d'eau. Le prix de l'assainissement est défini en partie par les communes (abonnement, coût du m3,...).

La Communauté de communes aura en charge, au plus tard le 1er janvier 2020, la compétence sur l'assainissement collectif.