Covoiturage de proximité

La Communauté de communes Bretagne romantique a conventionné avec l'association Ehop pour mener, durant 3 ans, une expérimentation de covoiturage de proximité sur son territoire. La même expérience est menée sur d'autre territoires bretons.

Le co voiturage de proximite pour répondre au besoin de mobilité sur le territoire de la Bretagne romantique est une expérience menée en collaboration avec l'association Ehop !

Pourquoi se lancer dans cette expérimentation ?

Etre mobile est indispensable pour avoir une vie sociale. Pour voir sa famille, ses amis, aller au travail, faire ses courses… il faut se déplacer. Si cela est relativement simple dans des zones très urbanisées, disposant de réseaux de transports en communs développés, il n’en est pas de même en territoire rural.

C’est pour cela que, fin juin 2019, la Communauté de communes Bretagne romantique a signé la convention de partenariat avec l’association “Ehop“.
Au total, 12 000€ sur 3 ans seront versés à la structure pour développer une expérimentation de co-voiturage de proximité.

En effet, il apparaît que le covoiturage figure parmi les leviers à mobiliser afin d’inciter les habitants à changer leur mode de déplacement pour accéder aux services, biens et équipements en zone peu dense.

L’association Ehop a pour ambition de développer le covoiturage de proximité comme un réseau de transport en commun accessible à tous.

 

L’expérimentation sur le territoire de la Bretagne romantique…

Il s’agit :

  • D’expérimenter sur 3 années une ligne de covoiturage de proximité entre Québriac et Tinténiac
  • De missionner l’association Ehop pour accompagner ce développement
  • De co-construire avec les habitants et les acteurs : mairies, élus, clubs et associations un service de covoiturage adapté aux besoins.

Si cette expérimentation fonctionne elle pourra être déployée sur d’autres communes et le Département.

 

Un cadre précis

Cette expérimentation est encadrée dans une convention d’une durée de 3 ans (2019-2021) avec

  • Le Département
  • L’Etat
  • L’association Ehop
  • La Communauté de communes.

La Communauté de communes s’engage ; dans le cadre de ce dispositif expérimental, à accorder une participation forfaitaire de 12 000€ par an sur 3 ans, de 2018 à 2021 pour

  • Le développement du projet
  • Sa mise en œuvre par l’association Ehop

 

Partager :