Forêt du Mesnil et l’allée couverte

La forêt du Mesnil se situe sur la commune de Mesnil-Roc’h – Tressé au nord du territoire de la Bretagne romantique. Elle abrite l’allée couverte de la Roche aux Fées, un des monuments mégalithiques majeures en Bretagne.

ALLÉE COUVERTE-ROCHE AUX FEES

La Forêt du Mesnil

La forêt du Mesnil est une forêt domanialesituée en partie sur la commune de Mesnil-Roc’h / Tressé.

Cette forêt, d’une superficie de près de 600 hectares, a appartenu au corsaire malouin Robert Surcouf. Il avait acquis la forêt du Mesnil pour y chasser et voulait aussi édifier un pavillon de chasse. Il ne construisit au final qu’un garde-manger que l’on peut encore voir aujourd’hui en se promenant dans ce bois.

En 1933, la forêt du Mesnil est devenue propriété de l’Etat. C’est aujourd’hui une forêt domaniale gérée par l’Office National des Forêts – ONF.

En vous baladant dans la Forêt du Mesnil, vous découvrirez notamment :

  • un ancien four à charbonnier
  • l’allée couverte dite de « la maison des fées »,
  • l’étang de Mireloup en lisière de bois.

 

En toute saison, la forêt du Mesnil est un lieu de promenadeapprécié des familles et des habitants de la Bretagne romantique.

À savoir

Depuis 2001, la Communauté de communes participe à l’entretien et à la valorisation de la forêt dans le cadre d’un partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF). Plusieurs sentiers de randonnée et d’interprétation sillonnent cette forêt domaniale.

L’allée couverte de la Roche aux Fées

L’allée couverte de la Roche aux Fées, qui se situe au cœur de la forêt du Mesnil, est classée Monument Historique.L’allée couverte de la Roche aux fées a été fouillée et restaurée au cours des années 1930 par R. Mond.

L’allée couverte de la Forêt du Mesnil est une chambre funéraire

  • de 14 mètres de long,
  • de 2.30 mètres de large
  • de 1.30 mètre de hauteur,
  • composée de 41 pierres pesant entre 5 et 40 tonnes, dont 8 tables de recouvrement provenant des environs proches.

 

Le monument doit son nom à l’une des dalles de la chambre mortuaire, dont les 4 gravures cylindriques représenteraient deux paires de seins. Deux mystérieuses gravures qui, selon les spécialistes, laissent à penser que l’on honorait ici la “déesse mère”. Vous pourrez facilement les observer.

La légende des fées

La légende raconte qu’autrefois des fées vivaient à Tressé. Après qu’une de leurs vaches ait causé des dégâts dans le pré voisin, une fée dédommagea le propriétaire avec une miche de pain qui ne devait jamais ni durcir, ni diminuer tant qu’il garderait le secret de sa provenance. Le fermier et sa famille bénéficièrent longtemps de ce cadeau jusqu’au jour où le père raconta sa rencontre avec la fée. Le pain se transforma alors en pierre !

Partager :