Les services rendus par le bocage

La succession d’éléments bocagers, bien structurés et continus, joue différents rôles qui rendent services à l’environnement et aux activités humaines. En revanche, un mauvais état et une discontinuité des structures bocagères telles que des entrées de champs ou des trouées atténuent ces services rendus.

schéma présentant le rôle des haies bocagères dans les écoulements d'eau

Gestion des écoulements

Les éléments bocagers diminuent la vitesse de transfert des eaux et favorisent leur infiltration dans le sol. Ce frein aux écoulements limite la capacité de transport de l’eau et protège les milieux aquatiques des substances polluantes lessivées ou ruisselées.

En créant un obstacle au ruissellement des eaux de pluie et à l’écoulement des eaux dans le sol, le maillage bocager ralentit le transit de l’eau, redirige et allonge les chemins de l’eau en surface et en profondeur

Ainsi, le bocage permet d’atténuer les pics de débit dans les cours d’eau en aval et la violence des crues.

Les arbres favorisent l’infiltration de l’eau dans le sol et augmentent sa capacité de rétention en eau. En périodes pluvieuses, le bocage retient donc une bonne partie des précipitations qui pourront être restituées plus lentement en période plus sèche.

Lutte contre l’érosion des sols

Le processus d’érosion des sols correspond au décapage des particules de surface de ce sol. L’eau et le vent constituent des agents érosifs importants.

Le bocage permet de conserver dans la parcelle la couche du sol superficielle qui est la plus fertile et qui contient la matière organique.

Epuration de l’eau

Les haies et talus constituent des barrières qui permettent de freiner, stocker et recycler une partie des éléments lessivés ou ruisselés (phosphore, pesticides, matière organique, azote…).

Différents phénomènes d’épuration de l’eau vont se mettre en place :

  • Absorption par les végétaux pour se nourrir,
  • Dégradation par la microfaune du sol,
  • Rétention par le sol.

La concentration en polluants dans l’eau en aval des haies et talus sera de plus en plus faible permettant ainsi de préserver la qualité des cours d’eau.

Production de bois

Face aux énergies fossiles, le bois est une énergie renouvelable écologique qui peut être compétitive et durable si la ressource est bien gérée.

Le bois issu de la taille des haies peut notamment être exploité pour le chauffage, sous forme de bûches ou de plaquettes.

Le bois issu du bocage peut être également utilisé comme bois d’œuvre (menuiserie, ébénisterie…), et devenir ainsi un complément de revenu pour le propriétaire.

Refuge de biodiversité

Les haies bocagères remplissent des rôles importants dans le fonctionnement écologique local : elles fournissent refuges, habitats, lieux de reproduction et nourriture à de nombreuses espèces.

Lorsqu’elles sont continues et connectées entre elles, elles permettent aux individus de circuler entre les zones boisées et jouent donc un rôle de corridor écologique.

La diversité écologique au sein des haies est utile pour les agriculteurs. Des espèces comme les coléoptères peuvent être utilisées en lutte biologique contre les ravageurs et limiter ainsi l’usage de pesticides.

Effet brise vent et protection climatique

La succession des bois, des haies et talus, d’arbres isolés dans le paysage contribue à ralentir la vitesse des vents.

Ainsi au niveau des parcelles agricoles, le bocage protège le bétail et les cultures des dégâts du vent. En période de chaleur, l’effet brise-vent permet de limiter l’assèchement des sols et l’ombrage protège les animaux du soleil.

Les haies peuvent également améliorer les rendements des cultures en créant des conditions microclimatiques favorables à la production agricole (évapotranspiration réduite, limitation des écarts de température…).

Paysage ancré dans le patrimoine breton

Le bocage est un paysage typique de certaines régions, dont la Bretagne. Il imprime son originalité au terroir en structurant le parcellaire. Les haies intègrent les bâtiments dans le paysage, protègent les cultures et le bétail et améliorent le cadre de vie.

Le bocage possède par conséquent, une forte valeur paysagère associée à des savoir-faire traditionnels qui contribuent à l’identité culturelle régionale.

Partager :